Loi Pinel : réussir son investissement

investissement pinel

Même si la loi Pinel semble encourager ces investissements, elle comprend des exigences dont vous devez prendre connaissance. Vous planifiez déjà y recourir, mais êtes submergé par de nombreuses interrogation ? Voici un article qui vous édifiera sur l’investissement locatif via le dispositif Pinel.

L’emplacement géographique et les types de logements

Ne choisissez pas n’importe quel endroit pour réaliser votre projet. En effet, la loi Pinel définit certaines régions dans lesquelles vous ferez mieux d’investir. Ce sont les zones dites « tendues », en raison de la demande qui y est plus forte que l’offre. Outre cette contrainte, il est souhaitable que votre logement soit proche des services et des commerces, tels que le tramway, les écoles, l’hôpital, les supermarchés, etc.
Les propriétaires de maisons ou d’appartements peuvent profiter des avantages de la loi Pinel. De même, que ces habitations soient neuves, VEFA ou anciennes réhabilitées, elles n’échappent pas à ce régime intéressant.

Les allègements fiscaux liés à la loi Pinel

Si vos investissements ne dépassent pas 300 000 €, vous pouvez prétendre à une baisse d’impôts, à condition de procéder à la déclaration du logement. En effet, cette réduction est fonction de la durée de la location et est de : 12 %, 18 % et 21 % du prix d’acquisition du logement, respectivement sur 6, 9 et 12 ans. C’est dire par exemple, que pour un bien mis en bail pendant 12 ans, vous pourrez payer jusqu’à 63. 000 € en moins, sur le total de vos impôts de la période.
Par ailleurs, en fonction de la zone d’implantation du logement, un profil de locataires et des plafonds de loyers à percevoir sont exigés par la loi. Notez à cet effet, que vous pouvez louer à vos ascendants ou descendants qui ne sont plus à votre charge. De même, comparez le montant du loyer appliqué à votre zone avec celui qui y est réellement pratiqué, afin de ne pas repousser vos futurs locataires.
Cela dit, pensez à recourir à un expert en gestion du patrimoine pour vous accompagner pendant toutes les étapes du projet. Cela vous évitera des erreurs fatales.

Quid de l’après-location ?

Dès que vous serez déchargé de vos obligations locatives découlant de la loi Pinel, vous devrez faire le point financier de cet investissement. Par la suite, choisissez l’une des trois possibilités qui s’offrent à vous : vendre le logement, le louer à nouveau ou l’ériger en résidence principale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *